Close
Voiture autonome etes vous prets

Prouesse technologique, la voiture autonome s’impose comme l’évolution logique de l’automobile de demain. Tous les grands groupes automobiles se penchent sur le sujet pour commercialiser en premier le véhicule 100% autonome.

Voiture autonome : des constructeurs engagés

Plusieurs constructeurs ont déjà montré à la presse l’avancé de leur travail en matière de conduite autonome. La dernière Volkswagen Passat est déjà commercialisée avec son système Trafic Jam Assist en option. Elle offre une conduite quasi-autonome jusqu’à 60 km/h, en gèrant seule accélération et freinage.

Nissan réagit et annonce lui aussi dès l’année prochaine l’arrivée d’un mode « Piloted Drive » qui prendra la main sur les autoroutes quand le trafic est très élevé. Nissan ajoutera deux autres fonctionnalités en 2018 avec la possibilité de changer de voie et en 2020 la conduite en ville avec la gestion des intersections.

Du côté des Français, PSA a frappé fort lors du congrès mondial sur la mobilité intelligente (ITS World Congress). Un Citroën C4 Picasso a effectivement relié Paris à Bordeaux en mode 100% autonome sans intervention du conducteur.

Voiture autonome c’est pour quand ?

On sent la mobilisation générale de tous les groupes automobiles pour suivre les évolutions en matière de conduite autonome. Évolution majeure, ils ne peuvent pas se permettre d’être en retard au risque de perdre de précieuses parts de marché. Mais un constat s’impose, au jour d’aujourd’hui, aucun constructeur n’est en mesure de communiquer une date de commercialisation fiable d’un véhicule 100% autonome … 5 ans … 10 ans ou 30 ans …

Cela dépend de nombreux facteurs en fait. La technologie a besoin d’être encore améliorée, les systèmes d’êtres mieux intégrés dans les véhicules. Il faut aussi que nos infrastructures soient développées en cohérence avec la conduite autonome. Le facteur juridique est également prépondérant. Effectivement l’article 8 de la Convention internationale de Vienne stipule que «tout conducteur doit être capable de contrôler son véhicule», en clair la voiture autonome n’est pas encore reconnue légalement.

Et le dernier obstacle c’est vous ! La conduite autonome va bouleverser l’automobile et notre façon de conduire. Elle soulève de nombreuses questions : Aurons-nous toujours le plaisir de conduire ? Le permis de conduite va-t-il évoluer ? Aurez-vous confiance en cette technologie ? En cas d’accident, qui sera responsable ?

En l’état actuel des choses, êtes-vous prêts pour les véhicules autonomes ?

Vous avez voté … voici les résultats !

Future grande évolution de notre paysage automobile, vous êtes 42% à plutôt bien accueillir la voiture autonome. Futuriste il y a quelques années, les tests grandeur nature des voitures autonomes commencent à nous être familier. Mais de là à vouloir en acquérir une, le pas est encore énorme. Mais pour une fois les Français ne semblent pas réticent aux changements et aux nouvelles technologies. Affaire à suivre !

© Decrypt’Auto

 

comments (2)

  • C’est encore un peu futuriste mais cela arrive prochainement.
    Il faudra si faire de toute façon.

     
    • Exactement !
      Dans un premier temps cela concernera uniquement quelques modèles.
      Il faudra encore des années pour que les voitures autonomes se généralisent sur nos routes.

       

comments (2)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>